Description de l’huile de souchet

L’huile de souchet est une huile végétale extraite des tubercules rhizomateux des plants de souchet par première pression à froid. Bien que cette huile de couleur jaune doré à ambré soit grasse au toucher, son odeur douce de fruit sec reste très légère. Celle-ci possède l’aspect d’un liquide huileux fluide.

En effet, l’huile est produite mécaniquement, sans aucunes techniques sophistiquées, et naturellement, c’est-à-dire sans ajouts de substances chimiques, sans OGM, sans parabène, sans conservateur, sans ajout de parfum de synthèse et sans colorant. Autrement dit, elle est 100 % pure et naturelle et elle est de qualité supérieure.
La meilleure parmi toutes les huiles de souchet existantes se révèle être celle provenant d’Espagne.

Présentation générale

Le souchet est une plante vivace comestible qui provient d’Afrique du Nord et d’Afrique tropicale. Les tubercules, ornés de rhizomes, de ce légume ancien, également comestibles, possèdent un goût d’amande, d’où son autre nom « amande de terre ». En effet, lorsqu’il est moulu, le souchet remplace la poudre d’amande.
En Afrique, ce dernier se mange traditionnellement comme une pomme de terre.

Très prisée par les espagnols, surtout dans la région de Valence, cette plante est très largement cultivée dans le but de produire une boisson qui consiste en un lait végétal appelé « la horchata de chufa », qui signifie « le lait de souchet ».

Les égyptiens de l’Antiquité cultivaient et utilisaient celle-ci principalement comme une huile de table en raison de son goût et de ses bienfaits pour la santé.
De nos jours, il est possible de retrouver l’huile de souchet en vente dans les épiceries arabes sous le nom anglais « tiger nut » signifiant « noix tigrée ».

Au Maghreb, celle-ci est traditionnellement utilisée en usage externe pour ses vertus cosmétologiques et notamment pour son principe actif anti-repousse poil.
De même, sa texture douce, soyeuse et agréable au toucher permet à l’huile de souchet de rendre la peau du visage et du corps plus souple et de prévenir de sa déshydratation.

En gastronomie, le souchet est utilisé comme condiment dans les salades à cause de sa saveur agréable et un peu sucrée de fruit sec. De plus, sa teneur en oméga 6 et oméga 9 ainsi qu’en vitamines E lui procurent des bienfaits très bénéfiques pour la santé et en font un produit précieux dans les soins des lèvres entre autres.

Dès à présent, l’huile végétale de souchet, extraite des tubercules par pression à froid mécanique, est produite pour de nombreux usages. En effet, elle représente une excellente huile de table vierge de haute qualité et sert de cosmétique naturel pour la bonne santé des cheveux et de la peau. Ceci dit, elle est surtout utilisée pour limiter la repousse des poils.

Description botanique du souchet

Le nom botanique du souchet est cyperus esculentus. Celui-ci est une herbacée qui fait partie de la famille des cypéracées.

Cette plante est formée de longues feuilles linéaires de couleur vert pâle pouvant aller jusqu’à 50 cm de hauteur. Lorsqu’elle arrive à floraison en été, elle porte des épis de fleurs de couleur jaune pâle.

Les plants du souchet possèdent des tubercules courts de forme conique et de couleur brune.
Le fruit que porte le souchet est un akène à trois angles, en d’autres termes, un fruit sec, indéhiscent possédant une seule graine.

Composition de l’huile de souchet

L’huile de souchet est composée d’environ 82 % d’acides gras, soit principalement de l’acide linoléique et de l’acide oléique. De plus, elle contient d’autres composants tels que de la vitamine E et des phytostérols.

Ci-dessous, la composition des acides gras et des stérols présents dans l’huile de souchet :

  • Composition des acides gras :
    • ACIDE MYRISTIQUE (0,08 %)
    • ACIDE PALMITIQUE (13,19 %)
    • ACIDE PALMITIQUE-OLÉIQUE (0,25 %)
    • ACIDE MARGARIQUE(0,08 %)
    • ACIDE MARGARIQUE-OLÉIQUE(0,05 %)
    • ACIDE STÉARIQUE(4,32 %)
    • ACIDE OLÉIQUE(68,83 %)
    • ACIDE LINOLÉIQUE(11,70 %)
    • ACIDE LINOLÉNIQUE(0,15 %)
    • ACIDE ARAQUIQUE(0,64 %)
    • ACIDE GADOLÉIQUE(0,23 %)
    • ACIDE BÉHÉNIQUE (0,13 %)
    • ACIDE LIGNOCÉRIQUE(0,19 %)
  • Composition des stérols :
    • CHOLESTÉROL (0,27 %)
    • BRASICASTÉROL (0,17 %)
    • 24-MÉTHYLÈNE-CHOLESTÉROL (0,06 %)
    • CAMPESTÉROL (14,83 %)
    • CAMPESTANOL (0,17 %)
    • STIGMASTÉROL (15,48 %)
    • D7-CAMPESTÉROL (0,84 %)
    • D7-STIGASTÉROL (5,61 %)
    • D7-AVENASTÉROL (2,55 %)
    • D5-AVENASTÉROL (2,95 %)
    • CLÉROSTÉROL (0,82 %)
    • BETA-SITOSTÉROL RÉEL (54,67 %)
    • SITOSTANOL (0,62 %)

Effets indésirables

À ce jour, aucun effet indésirable n’a été détecté dans l’huile de souchet.

Contre-indications

L’huile de souchet a l’avantage de ne représenter aucune contre-indication.

Précaution d’emploi

  • Tenir hors de portée des enfants.
  • Convient à tous types de peaux.
  • Les enfants ainsi que les femmes enceintes et allaitantes peuvent l’utiliser sans danger.

Conservation

Conserver à température ambiante dans un endroit sec, à l’abri de l’air, de la chaleur et de la lumière.

Propriétés de l’huile de souchet

En usage externe

Sur la peau, l’huile de souchet est largement réputée pour sa propriété anti-repousse poils permettant de limiter la repousse des poils après le rasage ou l’épilation.

Son action nourrissante est efficace pour prévenir la peau de la déshydratation et éviter l’apparition de rougeurs et de boutons.

Sa source en vitamine E lui confère des propriétés antioxydantes idéales pour protéger la peau du vieillissement cutané.

Grâce à sa teneur en oméga 6 et 9, celle-ci se révèle être très utile pour les peaux très sèches, matures, voire les peaux à tendance eczématique ou sujettes à des troubles de psoriasis. Sa texture grasse au premier toucher mais pénétrant facilement permet de nourrir et soulager la peau immédiatement.

De plus, elle apporte douceur et souplesse grâce à sa faculté à accroître l’élasticité de la peau.

En ce qui concerne les cheveux, l’huile de souchet dispose de vertus nourrissantes intéressantes pour la fibre capillaire.

Ses propriétés hydratantes favorisent la prévention de la déshydratation des cheveux.
Son action vitalisante procure éclat, brillance et vigueur aux cheveux ternes, secs et abimés.
En outre, elle possède des vertus lissantes et adoucissantes pour la fibre capillaire.

En usage interne

En gastronomie, l’huile de souchet peut être utilisée pure et crue comme un ingrédient de choix à la saveur légèrement sucrée de noix et douce accompagnant avec bonheur les salades, les légumes, ainsi que certaines viandes et les poissons.

Par ailleurs, celle-ci est toute indiquée pour les personnes faisant un régime puisqu’elle a la possibilité d’être frite très facilement du fait de sa très grande résistance aux hautes températures. De ce fait, elle ne s’infiltre presque pas dans les aliments puisqu’elle fabrique une sorte de bouclier évitant la pénétration de l’huile dans les aliments.

D’un point de vue thérapeutique, l’huile de souchet dispose de propriétés hypocholestérolémiante : en effet, elle contribue à la réduction du mauvais cholestérol (LDL-cholestérol) et à l’augmentation du bon cholestérol (HDL-cholestérol) ainsi qu’à la baisse des triglycérides dans le sang.

De plus, celle-ci favorise la prévention de l’artériosclérose dans la mesure où elle diminue le risque de formation de caillots dans le sang et produit un vaisseau dilatation.

En outre, elle stimule l’absorption du calcium par les os et facilite la régénération du tissu osseux grâce à la présence d’acides gras dans l’huile.

Utilisations de l’huile souchet et ses bienfaits pour les cheveux

L’huile de souchet possède des vertus très intéressantes pour les soins capillaires.
Grâce à sa teneur en vitamine E, lui procurant des propriétés antioxydantes, celle-ci a la capacité de lutter contre le vieillissement capillaire.
De plus, elle nourrit la fibre capillaire en profondeur et prévient de la déshydratation des cheveux.
En outre, elle revitalise et apporte éclat et brillance aux cheveux ternes et abîmés.
Enfin, elle lisse et adoucit la fibre capillaire.

L’huile de souchet convient à plusieurs types de cheveux tels que les cheveux secs, abîmés, ternes, rêches, cassants et fourchus, ainsi que les cheveux crépus, afro et frisés.

De plus, celle-ci dispose de l’énorme avantage de pouvoir être utilisée de multiples manières.
En effet, elle est très utile dans les soins capillaires lissants et protecteurs accompagnée de shampoings et crèmes lissantes ou combinée à des produits coiffants embellissants.
De même, elle est utilisée avec des masques adoucissants, des masques et après-shampoings nourrissants, des sérums nourrissants pour cheveux frisés, ou encore des cires onctueuses pour cheveux secs.

En vue de fabriquer son propre sérum adoucissant, il est possible d’effectuer la mixture suivante :

  • 100 ml d’huile végétale de souchet,
  • et 70 gouttes de fragrance Moorea.

Il est pratique d’enduire les cheveux du mélange ci-dessus en insistant sur les pointes et de masser délicatement les cheveux puis de les envelopper à l’aide d’une serviette chaude ou d’un film plastique et de les conserver ainsi toute la nuit de préférence avant de les laver avec son shampoing habituel.

Il est également envisageable d’établir ce même procédé en utilisant de l’huile de souchet pure appliquée directement sur les cheveux en insistant sur les pointes.

Remarque : On retrouve parfois l’huile de souchet combinée à de l’huile de serpent dans la composition de certains soins favorisant la repousse des cheveux.

Comment utiliser l’huile de souchet pour la peau ?

Grâce aux constituants actifs contenus dans l’huile de souchet tels que les acides gras, la vitamine E et les phytostérols notamment, celle-ci possède des bienfaits considérables pour la peau du corps et du visage.

En effet, sa richesse en acide oléique (oméga-9) lui confère des vertus nourrissantes, adoucissantes et assouplissantes pour la peau.

De plus, sa teneur en vitamine E fait d’elle un antioxydant naturel protégeant du vieillissement cutané.

Par ailleurs, la présence de phytostérols dans l’huile procure à celle-ci une action cicatrisante et réparatrice pour la peau permettant de soulager cette dernière des inflammations.

Effectivement, comme cela a déjà été indiqué antérieurement, l’huile de souchet préserve l’élasticité de la peau et prévient de sa déshydratation. Cette huile à la texture grasse mais douce et agréable au toucher pénètre facilement dans la peau et permet donc de nourrir cette dernière et de la soulager immédiatement.

Ceci dit, celle-ci convient très bien aux peaux sèches, matures, fragiles, réactives ainsi qu’à celles sujettes aux squames tels que l’eczéma, le psoriasis, etc.

En effet, il est possible de l’employer avec des huiles et des baumes nourrissants, des laits et crèmes hydratantes anti-âge et dans les soins des lèvres.

Il est tout envisageable de l’incorporer à des baumes de massage assouplissants, à des laits corporels hydratants et à des gloss gourmands.

À noter que les hommes peuvent également l’utiliser dans leurs soins de la peau.

Conseils d’utilisation de l’huile de souchet contre les poils

Comme cela a déjà été mentionné précédemment, l’huile de souchet est fréquemment utilisée pour sa vertu anti-repousse poils. L’avantage que possède cette huile à l’odeur douce de fruit sec est qu’elle peut être utilisée pure ou mélangée à d’autres produits cosmétiques.

De plus, les femmes enceintes et allaitantes peuvent l’employer sans aucuns risques.

En effet, l’huile de souchet a la faculté de limiter la repousse des poils après l’épilation et le rasage. Ceci permet donc à ceux qui n’ont pas le temps de s’épiler ou de se raser régulièrement de gagner un temps considérable.

En outre, celle-ci constitue un moyen naturel de lutter contre la repousse des poils rapides ou contre la pilosité abondante de certains dans la mesure où elle réduit également la quantité des poils à la repousse.
De plus, elle protège et soulage la peau parfois sensible au rasage ou à l’épilation.

En effet, il arrive que le rasage ou l’épilation des zones où la peau est délicate comme les aisselles notamment entraîne des petites blessures ou des microcoupures sur la peau. Par ailleurs, on connait tous les méfaits des crèmes et autres produits cosmétiques remplis de produits chimiques.

Ceci étant dit, il est important d’avoir à l’esprit que cette huile convient aussi bien à la gente féminine qu’à la gente masculine.

Les différentes utilisations de l’huile de souchet pour limiter la repousse des poils

L’utilisation de l’huile de souchet se révèle être un soin naturel efficace très simple à effectuer.

Il convient tout simplement d’appliquer quelques gouttes de cette huile pure directement sur les parties du corps préalablement rasées ou épilées en massant délicatement pour bien faire pénétrer celle-ci dans la peau. Il est nécessaire d’effectuer ce soin tous les soirs avant de dormir pendant plusieurs jours afin que l’huile agisse toute la nuit.

En effet, les poils mettront plus de temps à repousser que d’habitude et leur quantité se verra diminuer. De plus, les rougeurs ou les boutons qui, d’ordinaire, apparaissaient après le rasage ou l’épilation seront réduits voir inexistants.

NB : il est judicieux d’appliquer l’huile de souchet 24 heures avant le rasage ou l’épilation en massant doucement les zones appropriées en insistant sur les parties où les poils sont présents puis de renouveler le même procédé juste après le rasage ou l’épilation.

Comme on vient juste de le voir, il est possible d’utiliser l’huile de souchet pure directement sur la peau. Ceci dit, il y a également la possibilité de mélanger celle-ci à des huiles essentielles.

Ci-dessous, une des recettes les plus simples que l’on peut fabriquer pour réduire la repousse des poils :

  • 100 ml d’huile végétale de souchet
  • 35 gouttes d’huile essentielle de bois de rose

De même, il est bon d’utiliser l’huile de souchet pour faire un gommage exfoliant post épilatoire ou de la combiner avec des huiles et des baumes nourrissants.

Avant toute application d’huile de souchet, il est intéressant d’exécuter cette cure de beauté une fois par semaine :

24 heures avant l’épilation, il est efficace de nettoyer la peau avec un savon naturel à l’aide d’une éponge loofah afin de rendre la peau plus douce. Cela facilitera cette dernière à se préparer et l’aidera à mieux résister aux perturbations dues à l’épilation.
Ensuite, juste avant l’épilation, il convient de nettoyer la peau à l’aide d’une éponge Koviac enrichie à l’argile verte afin d’éliminer les bactéries de la peau ainsi que les poils cachés sous l’épiderme. Ou il y a la possibilité de faire un gommage avec le baume exfoliant à la place.
Enfin, après l’épilation ou le rasage, il suffit d’appliquer de l’huile de souchet en y ajoutant 2 à 3 gouttes d’huile essentielle de sauge pour un effet anti-pilosité optimal. Sinon, il est bien d’utiliser de l’huile de souchet pure tout simplement.

Autre formule efficace après le rasage ou l’épilation :

  • Huile de souchet 15 ml
  • Huile de chanvre 9 ml
  • Huile de pépin de courge 5 ml
  • Huile essentielle de sauge sclarée 20 gouttes
  • Vitamine E 15 gouttes

NB : Pour les femmes matures qui commencent à avoir du poil au menton, il est conseillé d’appliquer quelques gouttes d’huile de souchet pure le soir.

Les bienfaits de l’huile de souchet sur la santé

L’huile de souchet est une plante aux multiples usages bénéfiques pour la santé du corps humain. Effectivement, elle possède des vertus nutritives, médicinales et cosmétologiques. Elle est principalement reconnue pour son action anti-repousse poils. Ceci, dit elle comprend d’autres bienfaits intéressants pour la santé tels que son goût légèrement sucré de noix très apprécié en cuisine et ses vertus bénéfiques pour la peau et les cheveux.

Le souchet et son huile en cuisine

Originaire d’Afrique, le souchet est traditionnellement mangé là-bas tel quel comme une pomme de terre.
En Espagne, surtout dans la région de Valence, celui-ci est utilisé pour produire un lait végétal, nommé « la horchata de chufa ».
Dans son état brut, il peut être consommé sous forme de farine idéale pour fabriquer les pâtisseries dans la mesure où elle ne contient pas de gluten et faisant ainsi office de céréales.

De plus, celui-ci peut être utilisé comme une huile de table exquise accompagnant merveilleusement les salades, les légumes ou certaines viandes ainsi que les poissons, ajoutant à ceux-ci un goût caractéristique légèrement sucré.
Ceci étant, cette huile dispose de la faculté d’être consommée très bien frite puisqu’elle forme une croûte protégeant les aliments et évitant que l’huile ne s’imprègne dans ces derniers. C’est la raison pour laquelle elle est également reconnue comme étant un ingrédient précieux dans les régimes.

L’huile de souchet pour l’organisme

En application par voie orale, l’huile de souchet a la particularité de prévenir certaines maladies et troubles dont pourrait subir l’organisme.

En effet, celle-ci permet de réduire le taux du mauvais cholestérol et des triglycérides dans le sang et favorise la hausse du bon cholestérol. De ce fait, elle contribue à la prévention du cholestérol dont souffrent plusieurs personnes.

De plus, elle possède des effets positifs sur les sécrétions digestives grâce à sa richesse en acide oléique.

Sa grande teneur en vitamine E permet d’augmenter la fertilité chez l’homme et la femme.

Ceci étant dit, elle aide à prévenir des maladies cardiovasculaires et de certains cancers.

Culture du souchet

Le souchet est une herbacée vivace qui est cultivée en annuelle. La plantation s’effectue de préférence au printemps sur un sol léger, frais, bien drainé, humifère et profond. Il est également possible de cultiver le souchet en pot, dans ce cas, un sol à tendance sableuse est préférable.

Cette plante aime le soleil, donc il est judicieux de trouver une place bien ensoleillée pour la cultiver.
Pour faire cela, il convient de planter les tubercules en pleine terre, en mai, au moment où les risques de gelés sont atténués. En effet, le souchet est de nature gélive, c’est-à-dire qu’elle craint beaucoup le froid et qu’elle ne supporte pas les températures inférieures à – 5° C.

Il est nécessaire de planter 2 à 4 tubercules, regroupés entre eux d’une distance de 30 à 40 cm, le long d’un sillon moyennement profond en rangs espacés d’environ 50 cm. Il est important de bien les recouvrir de quelques centimètres de terre fine.
Bien que sa culture soit assez facile, le souchet ne pousse que sur certains sols. De plus, il est la proie facile des mulots, d’où la préférence pour certains de le cultiver en pot.

La récolte se fait en automne, avant les premières gelées. Les tubercules rhizomateux sont récoltés à la fin de la floraison lorsque les feuilles sont fanées.